CSSA : Entre restriction et ambition.

Terminant deuxième du groupe C de Nationale 2 cette saison, le CSSA a organisé une conférence de presse pour établir son bilan et pour nous présenter son nouvel entraîneur, Sébastien Tambouret. L’occasion pour Marc Dubois, président du club et pour Julien Fernandez, directeur sportif, de revenir sur la déception qu’éprouvent les Sedanais face à cette seconde place :

« On a loupé le coche pour pas grand-chose, nous n’avons pas eu le mental dans les matchs décisifs »

Malgré ce point négatif, la réouverture du centre de formation a été abordé elle aussi car elle a été un franc succès et a permis de détecter de très bons joueurs. De plus le club est en pleine réorganisation que ce soit du côté humain ou économique, le but final étant d’aller vers une évolution positive. Marc Dubois met un point d’honneur à mettre en avant la vitrine du CSSA que ce soit du point de vue national ou étranger. Tout en rappelant que le club est un club sain qui n’a aucune dette.

Ils ont aussi abordé les restrictions budgétaires au niveau du sportif qui ne doivent pas influencer et enlever leurs ambitions. Cela ne doit pas les empêcher d’être malins et audacieux. Ne pas avoir réussi cet objectif de monter va chambouler l’effectif, les joueurs ne feront pas de sacrifice une deuxième année et l’équipe va donc se renouveler à 80%.

Bien que les supporters s’attendaient à un objectif de remontée immédiate, le président du club a annoncé un projet sur quatre ans, comprenant deux ans pour retrouver la Nationale et deux autres années pour regagner les rangs de la Ligue 2.

Pour terminer, c’est Sébastien Tambouret, nouvel entraîneur, qui a pu officiellement se présenter et officialiser son statut au sein du club :

«C’est une fierté, je connais le club, l’environnement, on ne part pas avec une feuille blanche. Je suis impatient de commencer ce projet avec ces deux ans pour un avenir ambitieux et réussi »

L’occasion pour lui de raconter son histoire à travers la coupe Gambardella, qui lui a appris à jouer pour gagner, pour passer les étapes et c’est ce qu’il veut inculquer à son équipe. L’état d’esprit, le comportement des joueurs va être très important. Chaque match sera joué comme le match de la victoire :

« Dire que j’ai une philosophie serait très prétentieux, mais mon état d’esprit c’est qu’il faut toujours marquer un but de plus que l’adversaire »

L’arrivée de cet entraîneur ardennais au discours très ambitieux et motivant nous donne envie d’y croire. Il ne reste plus qu’à attendre la saison prochaine pour voir ce que donnera cette toute nouvelle équipe Sedanaise sur les terrains.