La Politique Sportive de la Région Grand Est Dévoilée.

La région Grand Est, une des plus sportives de France, consacre un budget de 17 millions d’euros au sport en 2017 pour un tissu associatif très dense, regroupant plus de 14000 clubs et près de 1.3 millions de licenciés. Jean-Paul Omeyer, Président de la Commission Sportive Grand-Est était présent à Charleville-Mézières lundi après-midi pour mener une réunion d’échanges et de débats avec les associations, les structures sportives, et les collectivités territoriales des Ardennes et du nord de la Meuse. Les principaux acteurs de la vie sportive ardennaise (Etoile, Flammes, CSSA, Circuit des Ardennes, Sedan/Charleville, etc) avaient répondu présent à l’invitation. Un travail de fond, mené dans la concertation, à l’échelle de l’ensemble du territoire Grand-Est, a permis de construire de nouveaux dispositifs, entrés en vigueur le 1er janvier 2017 à l’exception des aides aux clubs et ligues dont l’application est fixée au 1er juillet, correspondant au projet et à l’ambition de la grande région selon les objectifs suivants : une meilleure efficacité de la dépense publique, un pilotage global des politiques régionales, et une intervention en bonne cohérence avec les réalités du territoire. L’engagement du Grand Est s’articule autour de deux grandes priorités : participer à la structuration du sport de haut niveau en travaillant avec les pôles CREPS (Reims, Nancy, Strasbourg) et encourager une offre de pratique sportive de proximité. Ainsi six nouveaux dispositifs composent la politique sportive de notre nouvelle région : soutien aux manifestations sportives, soutien aux sportifs de haut niveau, soutien au club de haut niveau, soutien aux ligues et comités sportifs régionaux, soutien aux investissement sportifs, et soutien à l’acquisition de matériel sportif.

Jean-Paul Omeyer au micro d’Alexis Claude-Reitz pour le Sportiplex :