Le Reims Basket Féminin droit dans ses bottes !

Annoncée officiellement du côté de Reims depuis plusieurs semaines, Marie-Julie Levant est la nouvelle coach du RBF. Un profil féminin voulu par le Président Philippe Sauret, qui en a profité pour faire le point sur le projet club.

2017 – 2020 : un projet dans la continuité !

Le nouveau projet du Reims Basket Féminin a débuté lors de la saison qui vient de s’achever. De 2017 à 2020, le club aura pour objectif de retrouver la LFB. Une première étape dans la progression sportive a été franchie lors du dernier exercice, en se hissant dans le Top 4, en atteignant les demi-finales de playoffs, même si le parcours en saison régulière avait laissé plus sceptique avec une 6e place décrochée. Une saison davantage réussie pour le RBF au niveau de la formation. Ainsi l’année prochaine, le club féminin marnais sera le seul club du Grand Est à aligner 4 équipes nationales à différents échelons : U15, U16, U18 et U20 ; cette dernière qui jouera en N3 étant un passage obligatoire pour être labellisé centre de formation et pouvoir évoluer à l’échelon supérieur. Côté budget, il ne changera pas l’année prochaine. Avec 650 000€, le Reims Basket Féminin a là, les ressources moyennes d’un club de LF2. Seule différence, la masse salariale est répartie différemment, une part plus importante étant consacrée aux joueuses étrangères.

De la saison passée à la saison prochaine : quelques points de ruptures !

Malgré de nombreux motifs de satisfaction, quelques changements vont intervenir. Le premier n’aura échappé à personne c’est le changement d’entraîneur. Exit David Girandière. Bonjour Marie-Julie Levant. Ex-adjointe sur le banc de Landerneau qui vient d’accéder en Ligue, la nouvelle coach des Pétillantes avait besoin d’un nouveau challenge. C’est elle qui a contacté le Président rémois Philippe Sauret pour lui proposer ses services. L’homme fort du club n’a pas hésité et lui a confié les rênes de l’équipe première et a justifié « Le basket féminin a besoin d’entraîneur féminin pour progresser ». Marie-Julie Levant pourra insuffler un nouvel état d’esprit et apporter sa vision du jeu à un groupe qu’elle a elle même bâti « Une bonne attaque passera par une défense agressive et un jeu de transition léché ».

L’interview de Philippe Sauret concernant le projet club

L’interview de Marie-Julie Levant concernant sa nouvelle philosophie

Si certaines joueuses restent au club comme Clémentine Morateur, Marine Debaut, Sarah Ousfar, ou encore les jeunes Siga Camara et Sarah Saint-Martin, certains départs comme celui de Popovic ou Devillers marquent la fin d’un cycle côté effectif. En renforts, la roumaine Elisabeth Pavel, et l’américaine Asia Logan seront les joueuses étrangères du RBF. A leurs côtés, Stievenard, Adonis, et Balayera (arrivée dans les bagages de Marie-Julie), complètent le collectif. Lors des entraînements, deux jeunes joueuses arrivées en provenance de Charleville-Mézières, partageront ces moments avec l’équipe A.