Sedan 1-1 Belfort : Un nul qui n’arrange personne !

Le 18eme et lanterne rouge qui recevait le 16eme sous un temps hivernal, il y avait de quoi dissuader certaines personnes de venir au Stade Dugauguez ce vendredi soir. Et pourtant, le CSSA avait besoin (peut être plus que jamais) d’un douzième homme à l’occasion de ce match ultra important dans la perspective du maintien. Avec six points de retard sur le premier non relégable, il était temps de réduire cette écart dès ce soir avant deux derniers  matchs jusqu’à la trêve (déplacement à Bastia puis réception de Créteil). Ce match marquait aussi le retour de Nadir Belhadj sous le maillot sedanais. A signaler la titularisation d’une autre recrue Alexandre Durimel dans l’axe de la défense avec Séga Coulibaly.

Le meilleur départ dans ce match était à mettre du côté du CSSA. Cependant la première frayeur dans la surface de Maeyens ne tardait pas avec une passe de la tête de Martin François pour Alexis Honoré à l’entrée de la surface mais grâce à une belle intervention de Coulibaly le danger fut vite écarté. Sedan a eu des occasions en première période sans réussir à marquer. Tout d’abord grâce à une récupération puis un bon service dans la profondeur de Fahd Moufi pour Moustapha Kaboré qui butait ensuite sur Stephane Veron malgré une bonne frappe du plat du pied. Puis peu avant la trentième minute sur un coup franc rentrant de Belhadj côté droit qui trouvait Clément Simothé qui dans les six mètres ne parvenait pas à mettre cette balle sous la barre mais plutôt au dessus. Le réalisme était plutôt du côté de Belfort. Après une frappe lointaine de Daniel Cucu qui trouvait les gants de Maeyens, la deuxième occasion était la bonne juste avant la pause. Suite à un débordement et un centre en retrait de Steve Haguy, Alexis Honoré voyait sa première frappe contrée par Coulibaly, sa deuxième sous forme d’une reprise de volée acrobatique ne laissait aucune chance au gardien sedanais (0-1, 44eme). Scénario terrible pour le CSSA qui se voyait dans l’obligation de réagir avec, si possible, deux buts à inscrire en deuxième période.

La poisse ne semblait pas prête à quitter le CSSA en début de deuxième période. A l’image d’un coup franc de Belhadj et une tête de Massire Kanté qui trouvait le poteau de Veron. Belfort avait par la suite à deux reprises la balle de match mais il aura fallu d’abord un Maeyens vigilant pour repousser la frappe de Jonathan Mambu et capter la reprise d’Honoré puis un tacle de grande qualité dans sa surface de Belhadj sur Loïc Baal en situation de face à face avec Maeyens. La délivrance pour Sedan venait quelques minutes plus tard avec un nouveau coup franc de Belhadj et une tête de Simothé pour l’égalisation (1-1, 74eme). Chacune des deux équipes avaient la balle de la gagne. Tout d’abord une frappe à l’entrée de la surface de Thomas Regnier que sort Maeyens. Puis c’était au tour de Ange-Freddy Plumain dans la profondeur mais Veron sauvait son club grâce à un arrêt du pied sur la frappe du sedanais. Le match se termine donc sur ce score nul (1-1) qui ressemble à une fausse bonne opération pour Sedan et Belfort.

Avec ce point, Belfort reste dans la zone rouge avec deux points de moins que le premier non relégable qui est désormais les Herbiers. Pour Sedan, la situation est encore pire, les ardennais étant maintenant à sept points du fameux maintien dans ce championnat de National. La tâche se complique encore un peu plus mathématiquement alors paradoxalement le contenu de ce match contre Belfort semble inciter à un léger optimisme. Reste maintenant aux hommes de Nicolas Usaï de trouver de l’efficacité devant le but afin de gagner ce genre de rencontre et donc empocher de nombreux points supplémentaires.

Retrouvez dans la rubrique Podcasts, l’interview de Nadir Belhadj après la rencontre. Ecoutez ci-dessous la réaction du coach du CSSA, Nicolas Usaï: